Archives de la catégorie Futilités

Et il était temps, c’était nécessaire.

C’est comme une fille qui se paye une nouvelle coupe de cheveux. On ne peut pas toujours changer de vie, de chum ou de garde-robe. Mais on peut toujours se couper le toupet, ajouter quelques mèches ou oser une nouvelle couleur. Mon coloriste m’a déjà dit… Oui, j’ai un coloriste et une coiffeuse et non messieurs, ce n’est pas la même chose. Je disais donc que mon coloriste m’a raconté que souvent les clientes qui entrent dans le salon avec une folle envie de changement capillaire, sont souvent sur le point de vivre des changements importants dans leur vie. Elles ont besoin de changer d’air et ça presse. Lire la suite »

Drôle de moment que cette fin d’été 2010, bien rempli, bien occupé, bien trépidante aussi. Drôle de période que celle fin août, début septembre où je suis visiblement conditionnée.

Je ne parle pas ici de l’air du même nom, mais bien de notre conditionnement naturel, saisonnier, fin de l’été égalera toujours le retour en classe. Même si je ne vais plus à l’école depuis plus de 9 ans. J’ai même envie de m’acheter de nouveaux crayons! Lire la suite »

Collège Saint-Maurice, secondaire 3. Avec beaucoup d’attitude et de rouge à lèvre ROUGE!

J’aime cette série-là, d’amour. Un amour plus que profond, même. Tellement, que j’ai décidé d’écouter la prochaine saison, semaine après semaine… Impatiente, comme je suis, j’ai déjà mal d’attendre 7 jours… 7 dodos… C’est beaucoup trop long! Tsé quand même l’affiche de cette saison vaut le détour.

Cute!!!

Et tellement morbide… J’adore!

dexter4promo

Il m’est arrivé une histoire plus que banale aujourd’hui, mais je n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi…

Je me pointe aujourd’hui au bureau de poste pour enfin envoyer ma demande de bourse (Tsé, quand tu as le goût de partir sur le party parce que tu postes une lettre… C’est qu’il était temps.) Horreur. Une ligne, que dis-je! Une ligne de 10 000 personnes, qui sont là pour la même chose que moi, poster une lettre. Je vous jure, la muraille de Chine… Le chèque du 1er a la Caisse Populaire… Une ligne interminable.

J’attends, j’attends, j’attends…

La pauvre fille court tellement, qu’elle en a le toupet qui frise! Pourtant, d’habitude elles sont deux et elles forment une équipe d’enfer! Mais où est donc la petite ronde blonde?

Et c’est alors que je la vois, alors que la porte du bureau s’ouvre un instant. Elle est là, assise, entrain de lire un magazine à potins. Il est pourtant 15h de l’après-midi, ce n’est donc pas sa pause de lunch, du moins, j’imagine.

Et on attend, on attend, on attend…

C’est le genre de truc qui me dépasse… Où est l’efficacité là-dedans?

C’est vrai que je suis peu familière avec le concept de « break » : je ne fume pas et je travaille à mon compte… Mais je me rappelle une époque, où j’avais droit à une pause… Et il me semble, que je prenais la peine de la prendre quand c’était tranquille! Personnellement, me reposer 15 minutes pour embarquer dans le jus ensuite, je ne trouve pas ça relaxant. Et en plus, les journées passent tellement plus vite quand on est occupé, non?

Je sais que certains employeurs abusent… Mais on parle quand même de Poste Canada dans le cas présent. Ça sent la structure administrative à plein nez! Alors, pourquoi? Au lieu d’aller lire que les deux co-vedettes de Twilight vont se marier ou voir les dernières photos de la bedaine à Véro, pourquoi ne s’est-elle pas levée pour aller donner un coup de main à l’autre?

Je ne comprendrai jamais… Est-ce que vraiment, 15 minutes, assis, nous permettent d’être plus productifs, plus heureux à notre job? Dans mon cas, je ne crois, peut-être que pour certaines personnes, c’est comme boire 18 gurus de suite…

Bref, j’y suis arrivée. J’ai déposé ma demande dans une boîte aux lettres et je suis très soulagée… Ouf, trop d’émotions. J’ai besoin d’une petite pause de 15 minutes, moi aussi…

Depuis 6 jours déjà, je fais un effort. J’essaie de faire attention à mon alimentation.

Il est important ici de faire une parenthèse, je n’ai JAMAIS de ma vie fait attention à ce que je mangeais. Non pas que je me bourrais avec des toasts au chips au ketchup avec un Pepsi comme déjeuner… Mais je n’ai JAMAIS, jusqu’à aujourd’hui, suivi de régime, de diète, de calcul de calorie. JAMAIS.

Pourquoi cette soudaine envie de faire attention? Je l’ignore, je me suis sûrement frappé la tête quelque part. Disons plutôt que j’essaie de comprendre : qu’est-ce que la saine alimentation. Je veux démystifier la bouffe. Et comme je n’arrive pas à apprendre la différence entre les glucides, les lipides, etc. Même si on a tenté de me l’expliquer au moins 200 fois… J’ai décidé de l’essayer, de le vivre.

Par exemple, je viens d’apprendre à 30 ans, que des fruits c’est bon, mais c’est plein de sucre. Du bon sucre, semble-t-il. Du BON SUCRE? À un point tel, que dans mon programme, un jus d’orange c’est plus calorique qu’une boisson gazeuse diète… Quoi? Imaginez si j’avais appris un truc pareil à l’adolescence! C’est fou comme c’est dangereux des trucs comme ça…

Sérieusement, je ne pense pas pouvoir supporter ça longtemps. On dirait que j’ai toujours faim, même si je n’ai pas faim, juste parce qu’il faut que je calcule tout le temps. Que je réfléchisse à tout ce que j’ingurgite! C’est l’horreur. J’ai l’impression d’être en prison. L’image est forte, mais je vous jure, c’est obsédant comme situation.

Au point, où je me demande si, avoir du plaisir en mangeant, ça ne vaut les 5-10 livres que j’essaie de perdre… C’est à réfléchir.

  • le soleil se montre enfin le bout du nez.
  • son chum est en vacance.
  • la sangria et les terrasses nous appellent.
  • on ne ressent plus le besoin de venir 17 fois par jour voir ses courriels (ah! l’été…)
  • on vient de commencer la saison 5 de Lost.
  • on revient de quelques jours à Québec. D’une chambre d’hôtel avec vu sur le Parlement au 17e étage du Hilton, malade.
  • on rêve juste d’avoir un ami avec un bateau… Non, personne?
  • on a travailler dur toute l’année et qu’on a enfin l’impression qu’il se passe peut-être quelque chose…

Bref, c’est dur d’écrire-là, maintenant, en ce moment.

Mais ce n’est jamais dur de vous lire, par exemple.

  • J’ai maintenant de nouveaux thermostats numériques, c’est super. Sauf que j’ai ouvert mes fenêtres hier, qu’il fait 11 degrés dehors et que l’hiver est bel et bien fini. C’est comme recevoir une paire de ski au printemps. Super, merci.
  • Je suis allée à la cabane à sucre lundi. Je n’avais jamais pris le temps de m’attarder au fait que c’est VRAIMENT une cabane à sucre. Surtout quand, en plus du menu régulier, tu te prends un redbull avant de partir et un oeuf Cadbury comme dessert.
  • C’est ma fête dans 5 jours. Je vais avoir 30 ans. Et mon chum a placé 30 chandelles, de moins de 5 cm partout dans l’appartement.Il va me donner mon cadeau uniquement quand j’aurais trouvé TOUTES les chandelles. Ça a commencé hier, j’en ai 16 en ma possession. C’est niaiseux, mais j’adore chercher des chandelles dans ma maison. J’ai l’impression de redécouvrir mon appartement… et la poussière qui s’est accumulée depuis les dernières semaines…
  • Je tripe sur Loft Story, la revanche. Ce n’est pas de la grande télévision, mais on dirait que tous mes problèmes s’envolent quand je vois de gros mâles Alpha en colère parce qu’on les provoque.
  • J’ai eu un super show à Ste-Martine samedi. J’ai tripé aux auteurs dimanche. Et le public était fantastique lundi soir au Couscous Comedy show. Bref, c’est une bonne semaine.

« Petite », c’est sûr qu’elle en profiterait pour dire que « physiquement » c’est faux, parce qu’elle a un demi-pouce de plus que moi… Mais dans les faits, je suis plus vieille, donc c’est ma petite soeur.

Bon, elle pourrait aussi réfuter que cette année, elle va se construire sa première maison, qu’elle a une job stable à RDS, des REER… Pleins de choses que je suis très loin d’avoir. Mais je suis née AVANT elle, donc j’ai plus d’expériences de vie, donc je gagne.

Et là, comme on est deux béliers et qu’on veut toujours avoir raison, elle pourrait rajouter : « En plus, je suis plus vieille que ton chum, donc tu sors avec le bébé de la famille. » Euh, un instant, mon chum est très mature et en plus, il mesure 6,2, donc en réalité c’est le plus grand,  l’argument est hors contexte.

« OK, mais d’abord pourquoi ça ne compte pas que moi, je sois plus grande que toi physiquement? »

« Parce qu’un demi-pouce, c’est rattrapable. On ne sait jamais, peut-être que je vais moins rapetisser que toi quand on va être vieille et que je vais être doublement plus grande que toi. »

En tout cas… C’est son 27e anniversaire. C’est SA journée. J’ai même accepté d’aller déjeuner chez Mikes, pour lui faire plaisir… J’en fais des efforts pour ma PETITE soeur.

1. Expérience SPA: J’ai passé une partie de la journée au POLAR BEARS de Piedmont, trop agréable de prendre du soleil en maillot. Je vous jure, j’ai goûté à l’été… Ça s’en vient, ça s’en vient…

2. Show Repentigny: Beau public, belle ambiance beaucoup de plaisir… Avec en prime, pleins de belles discussions sur le métier d’humoriste avec l’excellent Simon Cohen.

3. Impôt: Je paye de l’impôt solide pour la première fois de ma vie. Saviez-vous qu’on avait une assurance médicament au Québec ou je suis la seule retardée qui a comprit ça à 29 ans?

4. Trentenaire: Je cherche encore et toujours LE party pour célébrer mes 30 ans… Le temps avance à une vitesse folle, j’ai juste peur de me ramasser dans un souper chez Georgio parce que je niaise trop.

5. Auteurs du dimanche: Une super soirée dimanche soir. Pleins d’excellents textes, tous différents. On a même eu le droit à une dictée de la part d’Edouard Hardcore. Des mots que vous n’avez jamais et n’écrirez plus jamais dans le même ordre de toute votre vie.

6. Futilité: Je peux pas croire que j’ai hâte que Loft Story la revanche commence. Je suis pathétique.