Archives de la catégorie La vie d’Humoriste

 

5 soirs. 5 soirs de pur bonheur à enfin! vous présenter notre nouveau spectacle LES NEW CHICKS ON THE BLOCK à Zoofest / Juste pour rire! J’espère que vous l’avez aimé autant qu’on a eu du plaisir à le faire!

Allez faire un tour dans ma section Presse pour revoir tous les articles qui ont parlé de nous…

En attendant, je vais prendre un peu de soleil, de pina colada et de repos. À bientôt!

 

Qu’est-ce qu’un viking, une souris, Dark Vader et une geisha ont en commun? Ils sont tous en vedette dans le nouveau Girly Show. Est-ce que cette histoire va mal finir? Un peu…

Les 14, 15, 21, 22 et 23 juillet à 20h30 à la Salle Hydro-Québec du Monument National…

Pour moi, tout a commencé ici, sur les ondes du 89,3 FM.

Certificat en communication de l’UQAM et diplôme à l’École Nationale de l’humour en main, j’ai rencontré la radio, la musique, la différence, la marge. C’est eux qui m’ont donné ma première chance. C’est là que j’ai fais des interventions radios interminables, que j’ai coupé des chansons en plein milieu, que j’ai massacré des  dizaines et des dizaines de titres anglophones.

J’ai passé 6 ans à animer des émissions là-bas: Pretzel et Moutarde forte, Humour Studio, Radiographe.

La meilleure école de ma vie. Lire la suite »

Jeudi dernier, c’était le retour du Girly Show au Zoofest. Une version retravaillée de notre premier show, que nous avons tourné près d’une dizaine de fois depuis l’an dernier.

Deux critiques, deux filles ( du même âge ) , de deux quotidiens différents sont venus voir le show, le même soir. Le résultat? Une vision diamétralement opposée. Et comme dans la vie, quand on accepte les bonnes critiques, il faut aussi prendre les mauvaises, les voici: Lire la suite »

Dès le début du festival, j’aurais le bonheur de participer à un blogue qui sera mis en ligne sur Cyberpresse, dans le cadre du Festival Zoofest de Juste Pour Rire. C’est le fun, hein?

Voici le lien à consulter pour lire mes billets et ceux de mes collègues féminines, dura la durée du Festival, ainsi que le lien pour l’article sur Cyberpresse qui présente le concept!

Dans la vie d’un artiste, il y a plusieurs moments importants. La première fois qu’il monte sur scène, la première fois qu’il est sélectionné pour participer à un événement important, la première fois qu’il rencontre son futur gérant. Dans mon cas, c’est une « elle », une gérante que j’ai rencontrée pour la première fois au printemps 2009. Lire la suite »

Hier soir, au chic Studio Juste pour Rire à Montréal, plusieurs des 70 artistes de la deuxième édition du Festival Zoofest se sont rassembler pour jaser avec quelques journalistes et manger de la pizza.

Le Girly Show y était et voici quelques liens et vidéos qui jasent de notre show cet été!

Vidéo sur Webpresse.ca et Msn.ca

Article 7 jours.ca, par Sophie Montminy (avec une belle photo en plus!)

Article Le Devoir.com, par La Presse Canadienne

Article Métro Montréal, par La Presse Canadienne

Vidéo sur le site Drôle de ville!

Vidéo pour l’émission Confessions par Mathieu Dorion, sur Musiqueplus.com !

Ça fait toujours plaisir. Vraiment.

Surtout quand le commentaire vient d’une personne comme Martin Petit, un artiste, un père, un homme que j’admire profondément.

Mais de quoi je parle, vous demandez-vous? Du commentaire de Martin Petit, sur son blogue ce matin.

D’ailleurs, c’est une adresse que vous devriez consulter quotidiennement: http://www.martinpetit.com

J’ai soupé ce soir, avec deux amis formidables et leurs magnifiques garçons. L’un d’eux est âgé d’un mois seulement. Son père me décrivait avec fierté ce moment intense dans la vie de son fils : » tout ce qu’il voit, tout ce qu’il entend, tout ce qu’il sent… Ce sont ses premières sensations. Ses premières fois.»

Je n’ai pas pu m’empêcher de faire un lien avec la journée que je viens de vivre. Ma première participation au Gala les Olivier, suivi beaucoup trop rapidement de mes premières mauvaises critiques, imprimées sur papier.

Non, notre numéro n’était pas parfait, pas du tout. Mais au point de déclencher cette vague négative sur internet, jamais je n’aurais pu imaginer un scénario semblable.

Bienvenue dans les ligues majeures, ma chère!

Je n’avais jamais aussi bien ressenti, le concept du bien et du mal, du bon et du mauvais, du noir ou blanc. On est passionné de l’humour au Québec, mais on déteste aussi profondément l’humour au Québec, avec la même passion.

Heureusement, qu’au fond de moi, je sais que ce n’était pas aussi mauvais que certains semble le croire. Difficile d’expliquer le pourquoi et le comment, mais je le sais.

J’assume parfaitement ce numéro, que nous avons écrit avec les meilleures intentions du monde : celles de vous faire rire et de vous divertir.

Quant à ceux que nous avons malheureusement ennuyés, permettez-moi de vous demander une faveur… Laissez-nous simplement une deuxième chance.

Et je promets de vous le rendre en retour.

Avant de commencer, qu’est-ce que le sportnographe?

Le Sportnographe se veut une parodie des médias sportifs et mise sur l’enflure médiatique qui entoure le sport, et plus particulièrement Canadien, pour alimenter sa réflexion.Depuis janvier 2009, le Sportnographe alimente aussi une émission de radio sur la Première chaîne de Radio-Canada, tous les vendredis à 19h. Pour plus d’infos sur l’émission, voici leur site internet: http://sportnographe.radio-canada.ca

Et maintenant, ma première participation, dans l’émission du 2 avril 2010, à 3 minutes 35 secondes (mais vous pouvez écouter le show au complet, c’est une excellente émission!)